Articles

30Nov2017

Assurance médicale

Tous les étudiants étrangers doivent payer une assurance sociale, ce qui inclut les frais médicaux. La contribution minimale est d’environ 200 euros par année académique. La carte sociale de l’étudiant vous permet d’utiliser les services d’un médecin à prix réduit, ainsi que de recevoir une consultation primaire gratuite d’un médecin généraliste, un psychologue, un nutritionniste et d’autres professionnels. La réduction pour les services médicaux payés est de 70%.

Restaurants étudiants – Réstos U

La carte sociale d’un étudiant français permet d’économiser de l’argent sur la nourriture – des dizaines de restaurants, boulangeries, cafés et buffets coopèrent avec le service Crous. Vous pouvez déjeuner en payant 2-3 fois moins cher que dans un endroit similaire. Par rapport à la gamme et la qualité de la nourriture il ne vaut pas se plaindre. Vous pouvez trouver à la fois petite restauration rapide et des buffets énormes qui offrent un repas de trois plats, une petite boulangerie où vous pouvez acheter une baguette fraîche ou une pâtisserie. On peut aussi passer des heures autour d’une tasse de café. Dans les bâtiments des universités elles-mêmes il y a des salles à manger Restos U. Il est possible d’avoir un déjeuner complet dans ces endroits pour moins de 4 euros: pour cet argent l’étudiant s’échauffe avec un plat d’accompagnement, un boisson et un dessert.

Sports – Centres Sportifs Universitaires

Les étudiants des universités françaises sont fortement encouragés à faire du sport. À ce raison-là, des centres sportifs universitaires sont organisés dans toutes les grandes universités, offrant un vaste programme d’activités – sports de jeu, lutte etc. Les coûts d’enregistrement maximum dans le club de sport sera d’environ 50 euros par an (souvent même à titre gratuit) et ouvriront l’accès des étudiants à une variété de sports: tennis, boxe, fitness, danse moderne, le football, le yoga. Ce qui est encore plus plaisant, c’est que les groupes sont assez souvent composés de débutants, donc c’est une excellente opportunité pour commencer à pratiquer un nouveau sport sans aucune gêne.

20Nov2017

Filières courtes

L’une des options de l’enseignement supérieur en France s’appelle les filières courtes. Ici préparer les professionnels dans l’industrie ou dans le secteur des services. Après 2-3 ans d’études, les diplômés reçoivent un diplôme DUT (Diplôme universitaire de technologie) ou BTS (Brevet de technicien supérieur). Ce type d’enseignement permet un emploi réel et rapide en France et certains pays de l’UE. Il est le plus adapté pour ceux qui envisagent de se déplacer en France pour travailler dans ces domaines.

 

Filières longues

Les Filières longues c’est le deuxième type d’enseignement supérieur. Ce chemin correspond à la gradation du processus de Bologne et coïncide avec le système de diplômes sont décernés aux étudiants dans les universités d’Europe, d’Amérique, ainsi que la Russie, l’Ukraine, le Kazakhstan et d’autres pays de la CEI. Cette option est idéale pour ceux qui veulent obtenir un diplôme de baccalauréat reconnu au niveau international, maîtrise ou doctorat. En France, le programme du baccalauréat dure 3 ans, Master – 2 ans, les médecins – 3 ans.

Licence

Le programme de licence est divisé en deux étapes : un enseignement supérieur général (après quoi on délivre DEUG – Diplôme d’études universitaires générales) et Licence. Les deux premières années d’études, les élèves apprennent le bloc des sujets généraux dans leur domaine, qui est le DEUG. L’année prochaine est entièrement consacrée à l’étude approfondie des matières de base et prépare les étudiants à des activités futures : le travail dans la filière ou la formation au master.

Cours de Master

Le master bénéficie d’une demande assez élevée parmi les diplômés de licence. Dans les universités françaises, il dure deux ans. Pendant la première année d’étude l’étudiant écrit un petit travail final, tandis que la deuxième année est consacrée à l’écriture de l’œuvre du master et à la préparation principale pour l’activité de recherche ou professionnelle.

La dernière étape de l’enseignement supérieur en France c’est un programme de doctorat. Le but de ce programme est d’écrire une thèse de doctorat. La vie étudiante au doctorat relativement plus facile que dans les autres étapes de l’éducation. Ici, par rapport à l’étudiant, il y a une certaine crédibilité et une possibilité de poursuivre sa carrière dans le milieu universitaire.

13Nov2017

L’admission à l’université française n’est pas très difficile pour les étrangers, car lorsqu’ils soumettent des documents, ils ont les mêmes droits que les Français eux-mêmes. L’opportunité de s’inscrire en France après l’école, l’absence d’examens d’entrée et presque 100% de probabilité d’inscription – tout cela garantie la vie facile pour un étranger.

La procédure d’admission dans toutes les universités françaises est strictement établie par le ministère de l’Éducation, ce qui évite les erreurs dans l’exécution des documents et minimise le risque de refus. Voici les étapes qu’un étudiant devrait suivre pour s’inscrire avec succès dans une université en France.

Options d’admission à l’université française:

Admission après l’école

On peut s’inscrire dans les universités françaises juste après l’école. Pour cela, il est nécessaire de maîtriser une langue étrangère: le français – pour l’admission aux programmes humanitaires et l’anglais – pour certains programmes dans les sciences exactes et naturelles.

Programmes préparatoires

C.P.G.E. (Classes préparatoires aux grandes écoles), également connu sous le nom de Prépa, ce sont des programmes préparatoires de deux ans, après lesquelles l’étudiant peut s’inscrire dans l’une des écoles normales supérieures françaises. A la fin de ces cours, l’étudiant recevra un diplôme équivalent à deux années d’études au Licence (L1-L2). La compétition pour l’admission est assez élevée: seulement 7% des étudiants réussissent aux examens d’entrée, et le processus d’apprentissage demande beaucoup d’efforts – un tiers des étudiants quittent le cours et vont dans les universités publiques. La préparation s’articule autour de deux axes principaux: les disciplines humanitaires (Lettres) et les sciences exactes (Sciences).La possibilité d’entrer dans C.P.G.E. existe pour tous les participants ayant un diplôme équivalent au baccalauréat français. Le coût de ces programmes varie de 1 500 à 5 000 euros par an, hors résidences, ce qui coûtera entre 2 000 et 6 000 euros par an.

Transfert vers une université française d’une université locale

Vous pouvez transférer vers une université française d’une université locale s’il existe des accords interuniversitaires, généralement avec la perte d’un cours (c’est-à-dire si l’étudiant a terminé la troisième année, il est transféré à la troisième année). S’il n’y a pas de tels accords, il est toujours possible de transférer dans le cadre de leur spécialité dans le système de notation ECTS, cependant, les conditions de transfert peuvent être différentes.

5Nov2017

Le français en France est enseigné dans les centres universitaires et dans les écoles privées. Les établissements d’enseignement supérieur proposent en règle générale des programmes linguistiques d’un semestre et d’un an pour les étudiants étrangers. Les classes sont organisées en groupes où le nombre d’étudiants peut varier de 17 à 20 personnes, ce qui est un inconvénient, car il est difficile pour l’enseignant de suivre les progrès de chaque élève individuellement. L’avantage des mêmes cours de langue dans les centres universitaires est la possibilité après la fin du cours de passer l’examen DELF / DALF ou le test TCF et d’obtenir la carte d’étudiant convoitée.

Dans les écoles de langues privées, la qualité des programmes éducatifs est généralement beaucoup plus élevée, car le nombre d’élèves dans les classes varie de 5 à 12 selon la période de l’année et les enseignants pratiquent une approche individuelle de l’enseignement. Et c’est un avantage considérable, car chaque élève reçoit régulièrement des recommandations de formation de la part de son professeur. Le programme est conçu de manière à satisfaire les objectifs et les désirs de l’ensemble du groupe et de chaque élève individuellement.

En outre, les écoles privées offrent un large choix de cours de français pour différents niveaux et intensités. Les centres privés préparent les auditeurs étrangers aux examens internationaux – DELF / DALF et TCF, et proposent des cours spécifiques, par exemple «français + cuisine» ou «français + surf», etc.

En ce qui concerne la méthode d’enseignement dans les écoles et centres français, il existe également un certain nombre de différences selon le type d’établissement d’enseignement. Dans les centres universitaires, la formation est plus orientée vers la connaissance de l’étudiant étranger avec la culture, l’architecture et l’histoire de la France. Au contraire, les écoles de langues privées se fixent comme objectif de supprimer la barrière de la langue et d’améliorer les compétences de communication de l’étudiant dans les plus brefs délais. En classe, les élèves sont plus susceptibles de parler, de prendre part à des productions théâtrales et de jouer le dialogue par rôles.

Pratiquement dans toutes les écoles et centres de langues, les étrangers passent un test d’évaluation pour déterminer le niveau actuel de la langue française. Certaines écoles demandent aux élèves d’être testés sur leur site avant leur arrivée en France. Il est à noter que dans toutes les écoles de France on enseigne la version classique de la langue française, alors n’ayez pas peur d’aller dans la province à cause de la peur de parler, par exemple, avec un accent du sud.

21Oct2017

Je parle français.

La plupart des étudiants étrangers font leurs études en France dans la langue locale (le français). Pour confirmer le niveau de compétence linguistique, le participant peut passer deux types de tests: l’examen DELF / DALF ou le test TCF-DAP / -TP. Le comité d’admission ne considère que ces deux types de certificats, donc tous les candidats doivent réussir les examens, sauf pour les diplômés des établissements d’enseignement partenaires (par exemple, le collège universitaire français). Il est nécessaire de s’inscrire aux examens au moins 3 mois avant la date prévue pour le dépôt. En règle générale, le niveau B2 est suffisant pour l’admission en première année de l’université, tandis que pour les années d’études ultérieures (y compris les études de master et de troisième cycle), un niveau C1 sera exigé.

Je parle anglais.

Les étudiants qui parlent l’anglais peuvent faire leurs études en France dans les programmes des sciences exactes, ainsi que dans les facultés de gestion et d’économie. Pour confirmer le niveau de maîtrise de l’anglais, l’IELTS ou TOEFL est requis. En règle générale, il y a assez de niveau de B2-C1 pour la formation en France, ce qui correspond à l’IELTS 6.0-7.0 ou au TOEFL de 78-95 points. Les certificats doivent être reçus au plus tôt il y a deux ans.

Choix du programme et de l’université.

Choisir la bonne université en France n’est pas si facile. En général, on peut dire que ce n’est pas l’université, mais la faculté à rechercher, car chaque université française est réputée pour ses orientations fortes. Par exemple, les futurs médecins devraient choisir l’Université Pierre et Marie Curie, les futurs ingénieurs – l’Ecole Polytechnique de Paris, les historiens et philosophes ambitieux devraient viser l’Université de Paris 1 et les économistes l’HEC Paris.

Le choix du programme de formation est effectué sur le site CampusFrance, connecté à la base des universités nationales. Grâce à cette base, les étudiants sont admis dans tous les établissements publics d’enseignement supérieur, à l’exception des écoles supérieures (y compris l’École Normale). Le candidat peut choisir jusqu’à 15 programmes dans les universités publiques. Cela devrait être fait par ordre de priorité c’est-à-dire si le candidat reçoit une réponse positive de la première université choisie, son dossier ne sera pas envoyé au reste.

2Oct2017

Trouver un logement en France

Comment trouver un logement

Pour obtenir son visa l’étudiant doit trouver un logement. Mais comment le faire si je suis dans mon pays? Je vais vous proposer quelques résolutions de ce problème avec leurs point positifs et négatifs.

Choix 1

Vous pouvez arriver en France dix ou quinze jours avant vos études, prendre une chambre en hôtel et lancer vos recherches. Renseignez-vous sur les sites d’annonces tels que Leboncoin.fr, pap.fr, appartager.fr, téléphonez ou envoyez des emails aux propriétaires et après faire les visites.

+ vous pouvez discuter avec vos futurs colocataires et votre propriétaire. 
+ examiner d’une façon plus détaillée le logement que vous voulez louer afin de trouver un « perfect match ».

– séjour dans un hôtel coûte 50-70 euros par jour, donc soyez prêts à payer 350-450 euros par semaine de vos recherches c’est que presque égale à la somme d’un mois de location.

Choix 2

Vous êtes chez vous, dans votre pays et près de votre ordinateur et vous voulez trouver et signer le contrat de location en distance (en ligne). Est-ce possible? Je dirais « Oui ». Vous faites les mêmes manipulations sauf que vous pouvez pas les visiter. Tout ce que vous restent c’est de demander des photos et croiser les doigts que le propriétaire sera honnête.

C’est tout à fait déconseillé d’envoyer d’argent avant que le propriétaire signe le contrat de sa part!

+ vous ne payez pas votre séjour en hôtel durant vos recherches
– vous ne pouvez que voir votre logement après votre arrivée

Faites attention! Les bailleurs demandent souvent le garant résidant en France qui doit vous cautionner (c’est plutôt le cas de location d’un studio ou appartement). C’est pourquoi pour les étudiants est plus préférable et facile à louer une chambre où les exigences sont moins élevées.

Et voilà, un petit conseil pour vous: n’hésitez pas à demander plus d’informations concernant votre futur logement et soyez positifs et sociables.

And smile 🙂

27Juil2015

Quisque in nulla ut metus cursus commodo non vitae nibh. Curabitur euismod sem vel velit blandit, sit amet molestie sapien pulvinar.
Aenean molestie faucibus fringilla. Nam at justo eget nulla dictum vehicula. Nulla ac mi adipiscing, elementum ligula at, ultrices mauris. Nullam nec tortor mauris. Quisque sollicitudin metus quis tempor congue.

Mauris sit amet tincidunt purus, id eleifend orci. Maecenas vel elit at dui condimentum lobortis in sed eros. Morbi iaculis euismod felis in pulvinar. Praesent sagittis elementum velit nec dictum. Donec bibendum varius ipsum, ac pretium metus vehicula eu. Suspendisse vestibulum velit non ornare elementum. Mauris ultrices posuere diam sit amet consectetur. Quisque eget elit quis sapien interdum mattis. Aenean commodo pharetra mauris a fermentum. Sed mattis sit amet risus a feugiat. […]

23Mar2015

Aenean molestie faucibus fringilla.Quisque in nulla ut metus cursus commodo non vitae nibh. Curabitur euismod sem vel velit blandit, sit amet molestie sapien pulvinar. Nam at justo eget nulla dictum vehicula. Nulla ac mi adipiscing, elementum ligula at, ultrices mauris. Nullam nec tortor mauris. Quisque sollicitudin metus quis tempor congue. Mauris sit amet tincidunt purus, id eleifend orci.

Maecenas vel elit at dui condimentum lobortis in sed eros. Morbi iaculis euismod felis in pulvinar. Praesent sagittis elementum velit nec dictum. Donec bibendum varius ipsum, ac pretium metus vehicula eu. Suspendisse vestibulum velit non ornare elementum. Mauris ultrices posuere diam sit amet consectetur. Quisque eget elit quis sapien interdum mattis. Aenean commodo pharetra mauris a fermentum. Sed mattis sit amet risus a feugiat. […]